Amikinos

Le Blog

FAQ Aliment Référence chat

Voici les questions les plus fréquemment posées sur notre aliment Référence chat.

Cliquez sur la question de votre choix pour arriver directement à sa réponse :

Le taux de cendres (minéraux) de 9,5%, le taux calcium de 1,96%, et le taux de phosphore de 1,24% ne sont-ils pas trop élevés ?

Un taux de 51% de protéines n’est-il pas trop élevé pour un chat senior ?

Pourquoi il n’y a pas de taurine dans la composition de votre aliment ?

Pourquoi n’avez-vous pas une alimentation spécifique pour les chatons ?

Pourquoi n’avez-vous pas une alimentation spécifique pour les chats stérilisés ?

Dois-je mélanger votre aliment avec de l’alimentation humide ?

Pourquoi avez-vous utilisé de la patate douce ?

Pourquoi n’avez-vous pas encore moins de glucides ?

Pourquoi ne faite-vous pas des échantillons ?

Mon chat va-t-il supporter votre aliment ?

Comment faire la transition entre ma nourriture actuelle et votre aliment ?

Votre aliment n'est-il pas trop "riche" pour mon chat en surpoids ?

Pourquoi ne rajoutez-vous pas de l'huile de poisson, ou des graines de lins qui apportent des Omega 3 ?

 

Le taux de cendres (cendres = minéraux) de 9,5%, le taux calcium de 1,96%, et le taux de phosphore de 1,24% ne sont-ils pas trop élevés ?

Non. Ils sont même légèrement inférieurs à ceux des proies naturelles du chat (ce taux légèrement plus bas s'explique par le fait qu'il fallait malheureusement faire de la place pour les 11,5 % glucides nécessaires à l’extrusion). ​Une souris (à équivalence de 7% d'humidité) contient 10,97 % de minéraux, 2,46 % de calcium, et 1,78 % de phosphore. Personne ne pense qu'il est dangereux qu'un chat mange des souris. Et on n'a d'ailleurs jamais vu de chat ayant mangé une souris avoir des problèmes urinaires.

Le problème ce n'est pas le taux de minéraux mais la nature des minéraux utilisés. La plupart des fabricants utilisent des minéraux à base sulfate (sulfate de zinc, sulfate de manganèse…) qui sont très peu assimilés. A cela s'ajoute le manque de protéines indispensables à la bonne assimilation des minéraux. Or les minéraux non-assimilés sont rejetés par les voies urinaires où ils peuvent s'agglomérer et former des cristaux de struvites. C’est pour cela que les industriels mettent si peu de minéraux, car mettre des minéraux de qualité ainsi que des protéines de qualité en quantité nécessaire à la bonne absorption des minéraux, coûte très cher.

Nous avons utilisé uniquement des minéraux chélatés/organiques qui sont les plus assimilés. Ces minéraux sont d'autant mieux assimilés qu'ils sont véhiculés par des protéines de qualité et en quantité appropriée (comme dans une souris). Pour approfondir vous pouvez lire l'article "Les minéraux"

 

Un taux de 51% de protéines n’est-il pas trop élevé pour un chat senior ?

Une souris contient quasiment 52 % de protéines (pour une humidité équivalente à 7 % d’humidité). Qui dirait qu'un chat âgé ne doit pas manger de souris parce qu'elle contient trop de protéines ?

En fait de très nombreux fabricants diminuent le pourcentage de protéines pour un chat senior, ce qui a pour effet d’augmenter les glucides. Or les glucides augmentent la sensation de faim (inhibition de la leptine, l'hormone de la satiété). Le chat senior mange donc plus car il a plus faim et à ce moment-là la quantité de protéines ingérée augmente même si le taux de protéines est plus faible. Au contraire un bon ratio entre les protéines et les lipides apporte de la satiété. Le chat senior limite alors sa consommation parce qu'il est rassasié. Quand l’aliment est bien équilibré, les chats seniors ont en général légèrement moins faim que les chats adultes et consomment donc moins de protéines.

 

Pourquoi il n’y a pas de taurine dans la composition de votre aliment ?

La taurine est en fait naturellement présente dans la viande. C’est pourquoi les chats sauvages n'ont jamais de problèmes de santé liés à une carence en taurine alors que bien évidement ils ne prennent pas de suppléments de taurine. Contrairement à ce que l’on peut penser la taurine naturellement présente dans nos viandes séchées n’est pas détruite lors de l’extrusion, car :

  1. Nous utilisons la technologie d’extrusion à 90°C et basse pression de chez GA Pet Food Partners (voir : la fabrication des croquettes).
  2. La quantité de taurine baisse d’autant moins pendant l'extrusion que nos viandes sont préalablement séchées à 121°.

Par conséquent une deuxième chauffe à 90°C ne va pas altérer le taux de taurine. Sachant cela, il suffit juste de connaître le taux de taurine contenu dans l’ingrédient « viande séchée » pour déterminer si oui ou non il manque de la taurine. Bien sur la nutritionniste de l’usine disposait de ces données. Nous avons pu constater que, grâce à la grande quantité et aussi bien sûr à la qualité des viandes séchées utilisées, le taux présent de taurine quasiment suffisant. Au final, la taurine est simplement presente dans notre premix de vitamines et mineraux à hauteur de 1500mg/kg.

Notez que les nutritionnistes des usines savent exactement les quantités de micronutriments perdus lors de processus de fabrication. C’est justement leur travail de savoir compenser ces pertes qui dépendent d'ailleurs de la méthode de fabrication utilisée.

 

Pourquoi n’avez-vous pas une alimentation spécifique pour les chatons ?

Les chatons et les adultes ont les mêmes besoins nutritionnels. D’ailleurs dans la nature ils ont tous les deux accès aux mêmes proies, et donc aux mêmes taux de protéines, lipides, glucides. Par contre les quantités de nourriture mangées, proportionnellement au poids, ne sont pas les mêmes entre le chaton et le chat adulte. Le nombre de repas/jour change aussi, mais les apports nutritionnels sont exactement les mêmes.

 

Pourquoi n’avez-vous pas une alimentation spécifique pour les chats stérilisés ?

En réalité la seule différence entre un chat non-stérilisé et un chat stérilisé, c’est qu’il est encore plus important de limiter les glucides pour un chat stérilisé. Puisque notre aliment chat a déjà le taux minimum de glucides possible, il convient donc parfaitement aussi aux chats stérilisés. Pour plus d’infos sur la stérilisation et la nutrition, vous pouvez lire l’article suivant : L’impact nutritionnel de la stérilisation.

 

Dois-je mélanger votre aliment avec de l’alimentation humide ?

Nous ne conseillons pas de mélanger notre aliment avec de l'alimentation humide

  • Les aliments humides sont très loin de ce que mange un chat dans la nature.
  • Les chats compensent très bien la faible humidité de notre croquette car elle contient peu de glucides.
  • La consommation d’eau n'est pas la cause nutritionnelle qui explique l’apparition ou pas des problèmes urinaires.
  • Une alimentation mixte ne permet pas de donner une ration complète et équilibrée.

L’utilisation actuelle de l’alimentation humide préconisée par certaines personnes n’est pas la solution car elle ne fait au mieux que masquer des problèmes de fond :

  • La piètre assimilation de certains minéraux utilisés dans l’alimentation.
  • La quantité et la qualité des protéines insuffisantes alors que nécessaires à l’assimilation des minéraux.
  • L’excès de glucides qui peut influer sur la sensation de soif du chat.
  • L’utilisation récurrente d’antibiotiques et de vermifuges chimiques qui entrainent un dérèglement et un appauvrissement de la flore intestinale qui se traduit par une baisse des défenses immunitaires.

Pour plus d'informations sur l'alimentation humides, vous pouvez lire l'article suivant : La nourriture humide est-elle indispensable aux chats?

 

Pourquoi avez-vous utilisé de la patate douce ?

Même si la technologie utilisée pour faire notre aliment pour chats (extrusion à 90°C, basse pression de chez GA Pet Food Partners) permet d’agglomérer les croquettes avec la quantité la plus basse de glucides actuellement, il y a malheureusement un minima à respecter. Ce minima est de 11,5% et plus on arrive à ce minima, plus la partie glucides doit être efficace pour lier la croquette. La solution premièrement envisagée par la nutritionniste de l’usine était d’utiliser de la pomme de terre. Or ne nous voulions pas de la pomme de terre car elle a un fort index glycémique. Il était par ailleurs impossible d’agglomérer une croquette à 11,5% de glucides avec des légumes.

Après une longue réflexion, nous avons eu l’idée de demander si l’agglomération pouvait fonctionner avec de la patate douce. A notre plus grand bonheur, l’usine nous a répondu que oui. La patate douce permet d’agglomérer quasiment aussi bien que la pomme de terre car elle contient presque le même taux d’amidon. En revanche l’index glycémique de la patate douce est divisé par 2 comparé à celui de la pomme de terre. Vous comprendrez donc pourquoi nous avons choisi la patate douce, car elle permet de maitriser la glycémie.

 

Pourquoi n’avez-vous pas encore moins de glucides ?

Nous n’avons pas moins de 11,5% de glucides parce que même la meilleure technologie actuelle ne le permet pas. Nous utilisons la technologie de fabrication de GA Pet Food Partners (extrusion à 90°C, basse pression) avec une extrudeuse Wenger TT3630. L’extrudeuse Wenger TT3630 est la technologie actuelle qui permet d’agglomérer les croquettes avec la quantité la plus basse de glucides actuellement. Il existe seulement deux extrudeuse Wenger TT3630 au monde. Cette technologie permet d’avoir des taux de glucides avoisinant les 10% mais il est malheureusement impossible de descendre plus bas. Vous pouvez lire l’article suivant pour plus d’informations sur les technologies de fabrications : La fabrication des croquettes.

 

Pourquoi ne faites-vous pas des échantillons ?

Nous ne faisons pas d’échantillons car ils permettraient uniquement de tester l’appétence de notre aliment. Et encore, il est très difficile de distinguer entre la vraie appétence et l'addiction liée aux glucides à fort index glycémique. Pour cette dernière, c'est juste une réponse hormonale de plaisir que le chat recherche (comme pour une drogue). La vraie question est : est-ce que vous décidez de ce que mangent vos chats ou est-ce qu'ils décident de ce qu'ils mangent ? Si vous donnez à manger des bonbons à un enfant et qu'il refuse de manger des légumes, allez-vous le nourrir avec des bonbons parce qu'il boude les légumes ?

Et bien c'est exactement la même chose pour les chats, et c'est pour cela que nous ne faisons pas d'échantillons, car bien entendu, un chat ne se laissera jamais mourir de faim si on lui présente un aliment comme le nôtre. De plus, les échantillons ne permettent en aucun cas de juger de la qualité d'un produit car la période de test est simplement trop courte. La flore intestinale du chat n’aurait même pas le temps de s’adapter.

 

Mon chat va-t-il supporter votre aliment ?

Cela va dépendre principalement de l’état de la flore intestinale de votre chat. Les principaux dérèglements de la flore intestinale sont causés par l’utilisation de vermifuges chimiques mais aussi des antibiotiques. Plus votre chat a subi de vermifuge chimique et/ou de traitements antibiotiques, plus il sera sensible du point de vue intestinal. Les cas extrêmes sont malheureusement les chats qui sont devenus intolérants à la viande. Pour plus d’informations sur comment ne pas endommager la flore intestinale de votre chat, vous pouvez lire l’article suivant : L’importance de la flore intestinale.

 

Comment faire la transition entre ma nourriture actuelle et votre aliment ?

Vous trouverez toutes les explications sur la transition alimentaire dans le document suivant : Recommandations importantes chat.

 

Votre aliment n'est-il pas trop "riche" pour mon chat en surpoids ?

Ce sont les glucides qui font grossir les chats car ils provoquent une grosse poussée d’insuline. Or l’insuline est l’hormone qui provoque le stockage du gras dans les cellules adipeuses. Notre aliment contenant le taux de glucides réel le plus bas du marché, il est donc parfaitement adapté aux chats en surpoids. Pour plus de précisions sur l’insuline et le stockage du gras, vous pouvez lire l’article impact nutritionnel de la stérilisation.

 

Pourquoi ne rajoutez-vous pas de l'huile de poisson, ou des graines de lins qui apportent des Omega 3 ?

Les huiles de poissons et les graines de lin sont les principales sources d’Omega 3 mais elles ne font pas partie du régime alimentaire des chats sauvages. Les chats ne pèchent pas et ne ramassent pas de graines de lin.  Cela ne leur pose d'ailleurs pas de problèmes car les Omega 3 sont anti-inflammatoires certes, mais leur régime très faible en glucides est par défaut anti-inflammatoire. Nous avons la même caractéristique sur nos aliments. Peu de glucides = pas d’inflammation = aucun besoin d’anti-inflammatoires.

Partager sur Facebook

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire